PORTIMMO, C'EST SIMPLE ET DANS L'AIR DU TEMPS

PETIT HISTORIQUE DE LA «RÉVOLUTION» DE L'IMMOBILIER

 OUT ? Les agences physiques avec personnels et négociateurs salariés ont perdu 10.000 emplois en 2012.
Les ventes de particulier à particulier ont explosé grâce à internet et on se passe donc de plus en plus des agences…

 IN ! Les réseaux de mandataires indépendants à domicile prolifèrent et tissent leur toile sur la toile et sur tout le territoire entre simplicité et convivialité d’un métier désacralisé.


27.000 agences immobilières en France, est-ce toujours de trop ?

3.000 de ces entreprises de 2 à 4 personnes en moyenne auraient fermé leurs portes en 2012, entraînant la disparition d'environ 10.000 emplois et autant probablement en 2013 !
La plupart des autres grands réseaux physiques et agences de quartier accusent le coup, et pourtant les années à venir vont révolutionner l’immobilier à grand coup d’indépendance, structuré par une autre révolution : Internet.

De nombreux réseaux virtuels recherchent en effet des milliers d’agents commerciaux rémunérés à la commission,
les « business model » à l’américaine devenant leader.



De fait, certains ne s'y sont pas trompés. Malgré la crise, le secteur des réseaux de mandataires indépendants poursuit sa croissance grâce à l’avènement d’internet.
Une dizaine de ces réseaux font déjà travailler quelques 5.000 agents commerciaux. Ces vendeurs, rémunérés uniquement sur leur chiffre d'affaires, sont détachés de toute structure «physique». Pas d'agence, pas de vitrine, certains occupent un autre emploi et travaillent le soir et le week-end.

Nombre d’entre eux ne réalisent d’ailleurs que quelques ventes dans l’année, histoire de générer un revenu d’appoint avec un métier désormais désacralisé à la portée de chacun! Moyennant 200€ à 600€ par mois, ces réseaux partenaires leur procurent un « kit » de communication qui leur apporte une marque et une visibilité sur Internet. Ensuite à chacun son réseau personnel, ses astuces, son bagou… pour récupérer des mandats de vente et ferrer des acheteurs qu'ils mènent chez le notaire.



IMMOBILIER
les tendances en immobilier